Découvrir la kinésiologie

La kinésiologie, c'est quoi ?

Isorropia_Jonathan_Triolaire_Kinésiologue_Nogent_Nemours_question

La kinésiologie est une pratique professionnelle destinée à favoriser un état d’équilibre et de bien-être physique, émotionnel et mental.

 Elle utilise le test musculaire comme outil de base afin d’aller identifier les différents stress au sein de ces trois niveaux. Une fois trouvés, nous allons libérer ces blocages grâce à différentes méthodes d’équilibrations qui associent des techniques issues de la médecine traditionnelle chinoise et des techniques modernes basées sur les découvertes scientifiques récentes du fonctionnement du corps et du cerveau.

Ainsi l’individu est pris en compte dans sa globalité et dans son unité et non pas comme un être séparé en différentes parties, membres ou organes.

Le principe moteur de la kinésiologie est de redonner le choix à la personne qui subit son stress et de lui permettre d’exprimer son plein potentiel. Ainsi, libérés de nos peurs, de nos schémas et de nos douleurs, nous devenons acteur de notre vie et non plus spectateur.

Isorropia_Jonathan_Triolaire_Kinésiologue_Nogent_Nemours_test_musculaire_2.jpg

Qu’est-ce que le test musculaire ?

Nous connaissons tous des expressions populaires comme « les bras m’en tombent » ou « j’ai les jambes en coton », utilisées lorsque nous vivons des expériences stressantes. Ces constatations ont une réalité toute scientifique sur laquelle se base la kinésiologie : le stress affecte notre corps, notre physiologie et nos comportements

En effet, lorsque nous vivons un évènement stressant, le cerveau “déconnecte” temporairement certaines transmissions nerveuses volontaires, notamment vers les muscles, à la faveur d’autres muscles, organes, zones du corps ou hémisphères cérébraux pour laisser la place à des réflexes de survie basés dans notre cervelet et notre tronc cérébral, le cerveau reptilien.

Le kinésiologue va exercer une pression sur une partie du corps,la plupart du temps le bras, afin de tester le tonus d’un muscle en particulier. Si tout va bien, vous pourrez maintenir votre bras face à la pression exercé, il ne bougera pas. En revanche sous stress, qu’il soit conscient ou inconscient, le muscle perdra en tonicité musculaire selon le principe vu dans le précédent paragraphe et se traduira par un léger abaissement du bras. 

Ainsi, nous obtenons une réponse binaire “OUI/NON” et votre corps nous guidera vers ce qui le bloque, le stress et il nous aidera également à trouver la meilleure solution pour lui afin de retrouver son équilibre.

La kinésiologie, pour qui ? Pour quoi ?

Isorropia_Jonathan_Triolaire_Kinésiologue_Nogent_Nemours_mains

La kinésiologie s’adresse à toute personne sans distinction, de 0 à 100 ans, souhaitant aller vers un mieux-être au quotidien. En effet, il est tout à fait possible de travailler en transfert sur un adulte (la plupart du temps un des deux parents) afin de questionner le corps et l’inconscient d’un enfant, nourrisson ou nouveau-né, voir même bébé dans le ventre de maman. 

Que ce soit dans le cadre d’une démarche de développement personnel, de troubles psycho-somatique, de douleurs ou toute autre problématique qui vous freine dans votre vie, la kinésiologie vous accompagne vers vos ressources intérieures afin d’exprimer votre plein potentiel.

Important

Votre motivation à aller de l’avant compte tout autant que le travail que nous ferons ensemble. Vous êtes l’acteur de votre propre mieux-être et la kinésiologie est un outil qui révèle votre potentiel, mais c’est à vous de choisir si vous souhaitez l’utiliser. C’est en cela que vous serez l’artisan de votre réussite.

Dans quels domaines la kinésiologie peut vous accompagner ?

Santé

  • Douleurs inexpliquées
  • Troubles du sommeil
  • Troubles alimentaires
  • Problèmes de poids
  • Addictions et dépendances
  • Enurésie et encoprésie
  • Manque d’énergie
  • Troubles de l’oralité
  • Annonce de maladie

Emotionnel

  • Manque de confiance en soi
  • Peurs, phobies
  • Divorces, séparations
  • Chocs émotionnels
  • Difficulté à gérer le stress
  • Difficulté à gérer ses émotions
  • Angoisse, anxiété
  • Difficultés relationnelles
  • Deuils
  • Stress post traumatique

Scolaire et professionnel

  • Difficultés d’apprentissage, de concentration et de mémorisation
  • Difficultés à prendre la parole en public
  • Troubles dys… (dyslexie, dyspraxie, etc.)
  • Préparation d’examens
  • Amélioration des capacités physiques, intellectuelles et cognitives
  • Burn Out
  • Difficultés à communiquer avec soi-même et les autres
  • Changement de vie (déménagement, reconversion, etc.)

ATTENTION !

Le kinésiologue n’établit aucun diagnostique médical, ne prescrit pas, ne traite pas, ne demande pas de suspendre un traitement. Pour en savoir plus, veuillez lire le Code de déontologie.

Isorropia_Jonathan_Triolaire_Kinésiologue_Nogent_Nemours_test

Historique de la kinésiologie

Les premières bases de la kinésiologie nous viennent de la chiropractie et de l’ostéopathie américaine. 

Les dates clés de la kinésiologie :

  • Dans les années 1920-1930 que les Dr. Bennet et Chapman remarquent que la stimulation ou le toucher de certains points sur la tête et le corps améliorent les circulations sanguines et lymphatiques.
 
  • dans les années 1960, toujours aux États-Unis, le Dr. George Goodheart, chiropracteur et passionné de médecine traditionnelle chinoise, met au point une pratique en découvrant qu’il existe un lien entre chaque muscle, organe et méridien d’acupuncture. Dans un premier temps, il réserve sa découverte aux seuls professionnels de la santé comme outil complémentaire à la pratique de ces derniers en mettant en place une série de tests musculaires permettant de vérifier le bon fonctionnement du système nerveux et de la tonicité musculaire.
 
  • En 1973, John Thie, élève de Goodheart décide de diffuser auprès du grand public cette méthode. Son ouvrage « Touch For Health » (La santé par le toucher) est traduit dans 25 langues et sa technique commencera à être enseigné à travers le monde.
    Cette dernière fait des émules et c’est petit à petit que se développe différentes branches spécialisées de la kinésiologie se reposant sur cette base :
  • Dans les années 70, Daniel Whiteside et Gordon Stokes développent le « concept 3 en 1 » qui approfondi l’aspect émotionnel.
 
  • Dans les années 80, c’est Paul Dennison qui met en place la Brain Gym ou gymnastique du cerveau en découvrant que certains mouvements favorisent l’apprentissage et la concentration en multipliant les connexions nerveuses dans le cerveau.

La kinésiologie est une méthode en constante évolution qui ne cesse de s’enrichir au fil des découvertes et des applications de chacun.

Fermer le menu